Emmanuelle Cornu
Psychologue clinicienne à Paris 17
 
Emmanuelle Cornu, Psychologue clinicienne à Paris 17
Emmanuelle Cornu
Psychologue clinicienne à Paris 17

Consultation périnatale et soutien psychologique à Paris 17

Ces consultations s’adressent aux futurs parents et parents dans la période qui va de la grossesse jusqu’à la deuxième année environ de l’enfant. Elles peuvent faire l’objet d’un soutien ponctuel ou d’un suivi psychologique régulier en fonction de la situation et des besoins des personnes venues consulter.

 

Elles permettent la prise en charge de toutes les difficultés psychologiques rencontrées lors de la période souvent source de fragilité et de déséquilibre que constitue l’accession à la parentalité.

Un accompagnement et un soutien psychologique pour la grossesse

Je vous propose un soutien et un accompagnement psychologique pendant votre grossesse :

 

Chaque grossesse est singulière, son vécu dépend des aléas et des périodes de la vie. Elle constitue une période sensible dans la vie d’une femme en raison du changement corporel qu’elle implique mais aussi des modifications psychologiques qui s’opèrent dans le psychisme de toute femme enceinte.

Pour ces différentes raisons, il n’est pas rare de constater chez la femme enceinte un vécu émotionnel plus à vif que d’habitude qui peut l’amener à vivre des périodes de mal être, de doute, de questionnement, …

Autant de sentiments qui peuvent déstabiliser la future mère à un moment où elle-même et son entourage s’attendaient à ce qu’elle soit « heureuse et épanouie »

Les tensions, les doutes, les craintes, les sentiments dépressifs ou les dépressions plus sévères, qui accompagnent parfois cette expérience, peuvent faire l’objet d’un accompagnement psychologique.

Je serai présente, à votre écoute, pour vous soutenir et vous aider à exprimer vos ressentis et vous aider à vous préparer à l’arrivée de votre enfant.

Pour le couple parental

Les deux parents peuvent être fragilisés par la grossesse et leur accession à la parentalité. Ils peuvent ressentir des « éprouvés affectifs » difficiles à vivre pour eux.

 

Quelques exemples non exhaustifs de motifs pouvant amener à consulter :

Pendant la grossesse

  • Grossesses dites « à risque »
  • Vécu de fausse couche
  • Infertilité primaire ou secondaire
  • Conception par PMA
  • Déni de grossesse
  • Situation de monoparentalité

A la naissance de l’enfant et jusqu’à ses deux ans environ :

  • Dépression post-natale
  • Tensions
  • Fatigue invalidante
  • Angoisse, anxiété, doutes
  • Sentiment d’incapacité à assumer ses tâches parentales

Du côté du bébé et du tout-petit

Le tout-petit ne peut pas exprimer son mal être et sa souffrance, quelle qu’en soit l’origine, il nous le signale par des pleurs, des symptômes corporels … Les parents sont les premiers à les percevoir et à s’en inquiéter mais il arrive que malgré toute leur sollicitude ils ne parviennent pas à les apaiser.

 

. Signes de malaise que l’on ne comprend pas

. Pleurs difficilement consolables

. Manifestations somatiques

Il est conseillé, pour le bien-être de l’enfant à venir ou présent, de ne pas vivre ses difficultés dans la solitude, avec l’espoir que ces difficultés trouveront des solutions d’elles-mêmes notamment si elles font l’objet d’une charge mentale et affective importantes

Vous avez besoin d'un accompagnement ? Avez des questions ?

Création et référencement du site par Simplébo

Connexion